GEPI

De la conception instrumentale
à l’exploitation des observables
Accueil du site > Pôle Scientifique > Physique stellaire et galactique > Actualités > Voyager 1 et 2 : première détection (...)

Voyager 1 et 2 : première détection de l’émission ultraviolette de l’hydrogène neutre dans la Voie Lactée

Lancées en 1977, les sondes Voyager 1et 2 de la NASA sortent du Système solaire et pénètrent dans le gaz interstellaire ambiant. À plus de quinze milliards de kilomètres de la Terre, elles continuent de transmettre des données inédites. Une équipe internationale, dirigée par Rosine Lallement (GEPI/Observatoire de Paris), et incluant des chercheurs du CNRS et de l’Institut Pierre-Simon Laplace, a ainsi détecté pour la première fois l’émission ultraviolette (Lyman-α) des atomes d’hydrogène de la Galaxie, émission précédemment noyée dans un rayonnement à la même longueur d’onde, d’origine solaire cette fois.

En savoir plus sur le site de l’Observatoire de Paris

L’article Voyager Measurements of Hydrogen Lyman-α Diffuse Emission from the Milky Way (Lallement, Quémerais, Bertaux, Sandel & Izmodenov) est publié dans la revue Science.

JPEG - 263.2 ko
Illustration des nouvelles mesures : Voyager 1 et 2, à la périphérie de l’héliosphère, sortent du rayonnement local intense et détectent le rayonnement en provenance des régions de formation d’étoiles dans la Voie Lactée (montrées ici en lumière Hα)