GEPI

De la conception instrumentale
à l’exploitation des observables
Accueil du site > Pôle Scientifique > Physique stellaire et galactique > Actualités > Nouvelles doctorantes dans l’équipe (...)

Nouvelles doctorantes dans l’équipe Physique stellaire et galactique

 Mélanie Guittet

PNG - 104 ko

J’ai commencé ma thèse en octobre 2009 sous la direction de Misha Haywood et Ana Gómez. Je suis née en septembre 1986 et suis originaire des environs d’Auxerre dans l’Yonne.

Après avoir obtenu une Licence de Physique à l’Université de Bourgogne à Dijon j’ai posé mes bagages à Paris où j’ai effectué le Master Astronomie/Astrophysique de l’Observatoire. Ma flamme pour l’astronomie s’est déclarée après mon adhésion au club amateur de la Société Astronomique de Bourgogne (SAB) à Dijon.

Mon sujet de thèse porte sur l’étude de la population stellaire du disque épais de la Galaxie. Le disque épais a des caractéristiques intermédiaires à celles du disque mince et du halo. Des progrès ont été faits depuis quelques années mais aucune réponse claire aux questions suivantes n’a été donnée : comment le disque épais s’est-il formé ? Quel rôle a-t-il joué lors de la formation du disque mince et du halo ? Quelles relations entretient-il avec eux ? Des modélisations et des données récentes telles que celles du Sloan Digital Sky Survey nous permettront peut-être d’améliorer la compréhension du disque épais à grande échelle tout en tenant compte de ce que l’on connaît déjà au voisinage solaire.

 Hélène Posbic

L’astronomie a toujours été pour moi le côté mystérieux de la vie. Après une licence en physique de l’Université Saint Joseph (Liban, petit pays de l’autre côté de la Méditerranée), et un Master en astrophysique à Nice (Université de Nice-Sophia Antipolis), je décide alors sans hésiter de me joindre à l’enquête pour mieux comprendre l’univers, en commençant par notre Galaxie. Me voilà donc en première année de thèse, depuis octobre 2009, sous la direction d’Ana Gómez et David Katz, sur le sujet : Analyse automatique des spectres stellaires : caractéristiques chimiques du Disque Galactique et préparation de la mission Gaia.

Mon travail consiste en premier en la création d’un logiciel qui analyse automatiquement les spectres stellaires pour en déterminer les caractéristiques (température, gravité de surface, composition chimique, etc.). J’utiliserai ce logiciel pour analyser des spectres d’étoiles du disque épais de la Galaxie, déjà observées. Une fois leurs caractéristiques obtenues, elles seront comparées à celles des étoiles des autres composantes de la Galaxie (le disque mince et le halo par exemple). Cela dans le but de mieux comprendre la formation et l’évolution de la voie lactée. La mission Gaia ayant comme but principal la compréhension de notre Galaxie, ce travail entre dans le cadre de la préparation scientifique de cette mission.

À lire Également