GEPI

De la conception instrumentale
à l’exploitation des observables
Accueil du site > Pôle Scientifique > Physique stellaire et galactique > Actualités > Découverte de l’étoile la plus primitive

Découverte de l’étoile la plus primitive dans le halo de notre Galaxie

Une équipe européenne incluant neuf chercheurs du GEPI a découvert l’étoile la plus primitive de notre Galaxie. Cette étoile du halo, SDSS J102915+172927, de masse 0.8 M, est extrêmement pauvre en métaux. Sa métallicité est 20 000 fois plus faible que celle du Soleil. Ce résultat met en défaut les modèles théoriques pour lesquels les étoiles de faible masse ne peuvent pas se former à partir du mileu interstellaire primitif.

L’équipe a utilisé les spectrographes X-shooter et UVES au VLT (ESO) pour observer cette étoile et déterminer sa composition chimique. Une partie de son spectre couvrant les raies H et K du calcium ionisé est montrée dans la figure.

D’avantage de détails sont disponibles dans le communiqué de presse de l’Observatoire de Paris.

L’article An extremely primitive star in the Galactic halo (Caffau, Bonifacio, François, Sbordone, Monaco, Spite, Spite, Ludwig, Cayrel, Zaggia, Hammer, Randich, Molaro & Hill) est publié dans la revue Nature.