GEPI

De la conception instrumentale
à l’exploitation des observables

Soutenance de thèse d’Anand Raichoor

Propriétés et évolution des galaxies de type précoce à z≈1.3 - Super-amas du Lynx

Évènements associés

  • Le vendredi 22 octobre 2010 de 10:30 à 12:30 - lieu : Observatoire de Paris - salle de l'Atelier

Directeur de thèse :

  • Simona Mei (Observatoire de Paris / Université Paris 7)

Le travail de cette thèse s’appuie sur un échantillon unique d’images du superamas du Lynx (0.6-4.5 µm ; KPNO, Palomar, Keck, HST, Spitzer). Cette structure, qui se situe à z≈1.3, est un des superamas les plus lointains connus aujourd’hui et est composée de deux amas et d’au moins trois groupes, tous confirmés spectroscopiquement. Complété par des images extraites du relevé GOODS/CDFS, nous avons constitué un échantillon de 58 galaxies de type-précoce à z≈1.3 résidant dans trois environnements différents (amas, groupe et champ). Grâce à cet échantillon, nous pouvons étudier l’influence de la masse et de l’environnement sur l’évolution des galaxies à z≈1.3, ainsi que leur evolution en taille des galaxies.

La première étape a consisté à établir un catalogue photométrique homogène, à partir de ces images présentant des caractéristiques très différentes, en effectuant une photométrie d’ouverture corrigée. Ensuite, nous avons, pour chaque galaxie, ajusté la distribution d’énergie spectrale ainsi construite à partir de modèles de populations stellaires (Bruzual & Charlot 2003, Maraston 2005, Charlot & Bruzual, en préparation) et estimé la masse stellaire et l’âge.

Nous étudions l’influence du modèle utilisé sur les estimations de masse et l’âge et concluons que des différences significatives sont encore présentes du fait de la différente modélisation de la phase TP-AGB dans les modèles. Cependant, tous les modèles sont d’accord sur le fait que les galaxies les plus massives sont aussi les plus âgées. D’après les modèles de Maraston 2005 et de Charlot & Bruzual (en préparation), bien que la distribution des masses soit similaire dans les amas et les groupes, les galaxies des amas montrent des âges légèrement plus élevés que celles des groupes. Quant aux galaxies du champ, notre échantillon ne contient quasiment aucune galaxie massive (M > 1011 M) : il en résulte qu’elles sont en moyenne plus jeunes que celles des amas/groupes.

A partir des images HST/ACS, nous avons estimé la taille des galaxies à l’aide du code Galfit. Cela nous permet d’étudier la relation de Kormendy (taille vs. brillance de surface), qui s’avère déja être en place à z≈1.3 et ne montre pas de dépendance significative vis-à-vis de l’environnement. Par ailleurs, de nombreux travaux récents ont fait état de l’observation de galaxies très compactes à z≈1-2. En construisant le diagramme masse-taille, nous concluons que le modèle utilisé, ainsi que l’âge des galaxies considérées, influe de manière significative sur les conclusions possibles.

JPEG - 74.3 ko
Relation de Kormendy à z≈1.3. Les galaxies des amas du Lynx sont représentées par des disques rouges, celles des groupes du Lynx par des triangles bleus et celles du champ (issues du relevé GOODS/CDFS) par des étoiles vertes. La relation locale et la dispersion à 1 sigma sont représentées en noir (lignes pleines et en tirets, La Barbera et al., 2003). La ligne en pointillés rouges représente la ligne de magnitude constante B = 16.5. Les incertitudes caractéristiques sont représentées en bas à gauche.

À lire Également