GEPI

De la conception instrumentale
à l’exploitation des observables

GYES

GYES [1] est un projet de spectrographe multi-objets (≈ 500), à haute résolution (R ≈ 20000), pour le foyer primaire du CFHT. Le but essentiel d’un tel instrument est d’établir un relevé de données spectroscopiques complémentaire à la mission Gaia.

Le satellite Gaia produira un catalogue, attendu aux alentours de 2020, contenant des distances précises, des mouvements propres et de la spectrophotométrie pour toutes les étoiles jusqu’à la magnitude 20. L’instrument spectroscopique embarqué sur le satellite fournira des spectres à résolution moyenne (R = 11 500) pour les étoiles jusqu’à la 17ème magnitude. Pour les plus faibles, il n’y aura pas de mesure de vitesse radiale. Pour toutes les étoiles, l’information chimique sera limitée à quelques éléments. La spectrophotométrie ne donnera, pour les étoiles plus faibles, qu’une “métallicité” moyenne. La combinaison des parallaxes et des mouvements propres fournira des vitesses transverses avec une précision meilleure que 1 km s−1 pour la plupart des étoiles jusqu’à 1 kpc du Soleil. Cependant cette précision ne sera pas égalée par les vitesses radiales provenant du spectrographe embarqué sur Gaia pour les étoiles plus faibles que la 13ème magnitude. Une étude solide de la dynamique galactique requiert une précision de l’ordre de 1 km s−1 pour les trois composantes de la vitesse.

Pour les raisons mentionnées ci-dessus, les relevés spectroscopiques à haute résolution et à grand champ s’avèrent des compléments incontournables pour garantir l’optimisation du retour scientifique de la mission Gaia. Le grand champ de vue accessible depuis le foyer primaire des télescopes de la classe des 4 m fait de ces foyers des places de choix pour placer un spectrographe multi-objets. C’est le choix déjà effectué sur le téléscope Anglo-Australien, dans le cadre du projet HERMES. Le foyer primaire du CFHT fournit depuis longtemps un environnement stable pour l’instrumentation astronomique et apparaît ainsi comme un choix naturel pour mener l’étude de faisabilité d’un spectrographe multifibres. Les deux projets seraient alors fortement complémentaires, HERMES observant l’hémisphère sud et GYES le nord.

Équipe dirigeante
Rôle Nom
Principal Investigator Piercarlo Bonifacio
Project Scientist Patrick François
Elisabetta Caffau
Instrument Scientist Frédéric Royer
System Engineer Shan Mignot
Project Manager Jean-Laurent Dournaux

Plus de détails sont accessibles à l’adresse http://gyes.obspm.fr

[1] Dans la mythologie grecque, GYES est un des trois hécatonchires, géants aux cinquante têtes et aux cent mains, enfants d’Ouranos (le ciel) et de Gaia (la terre). Le nom est aussi l’acronyme de Gaia surveY Extension Spectrograph.


GYES - conceptual design review

The current feasibility study of GYES culminated in a Conceptual Design Review (CoDR) in order to convince the CFH and the funding agencies that the GYES experiment can be successful. This includes developing the instrument, carrying out the...

Lire la suite

GYES - étude de faisabilité

La revue à mi-parcours de l’étude de faisabilité du projet GYES a eu lieu pendant le Congrès international SPIE organisé à San Diego, début juillet 2010. Elle a été passée avec succès.

Lire la suite

Zoom sur