GEPI

De la conception instrumentale
à l’exploitation des observables
Accueil du site > Enseignement et formation > Stages > Stages passés > Rotation stellaire dans les Nuages (...)

Rotation stellaire dans les Nuages de Magellan

Proposition de stage au niveau M1.

Proposant : Frédéric Royer (GEPI).

Sujet : La rotation stellaire est un paramètre fondamental dans l’évolution des étoiles massives qui influence de manière critique toutes les prédictions des modèles théoriques (trajets évolutifs, temps de vie, ...). Le contenu en métaux est plus faible dans les Nuages de Magellan que dans notre Galaxie, et des mesures de vitesses de rotation dans les Nuages de Magellan ont montré que les étoiles massives à faible métallicité tournent en moyenne plus rapidement que les étoiles de même masse au voisinage solaire. Connaître la dépendance de la vitesse de rotation avec la métallicité est très important pour pouvoir correctement modéliser les étoiles massives de première génération et interpréter l’évolution chimique des galaxies.

Le sujet de ce stage porte sur l’extension des mesures de vitesse de rotation (vsini) à un plus vaste échantillon ( 1500 étoiles de type spectral B) comportant plusieurs zones du Grand et du Petit Nuage de Magellan. Le but est le traitement spectroscopique des données, provenant essentiellement du VLT (spectrographe multi-objets FLAMES/GIRAFFE), pour mesurer à la fois la température effective, la gravité de surface et la vitesse de rotation par l’ajustement de spectres synthétiques sur les raies observées d’hélium et de magnésium (He II 4471 Å et Mg II 4481 Å). Le travail consistera à la mise en place de la grille synthétique et des procédures d’ajustement (scripts, IDL) pour déterminer les paramètres des cibles et au final obtenir les distributions statistiques des vitesses de rotation pour les différentes métallicités.