GEPI

De la conception instrumentale
à l’exploitation des observables
Accueil du site > Enseignement et formation > Stages > Détectabilité spectroscopique des (...)

Détectabilité spectroscopique des étoiles en rotation rapide vues par le pôle

Proposition de stage au niveau M1.

Proposant : Frédéric Royer (GEPI).

Sujet : La détermination des vitesses de rotation des étoiles par spectroscopie (paramètre v*sin(i)) est entachée de l’effet de projection sur la ligne de visée, inhérent à la mesure de l’élargissement Doppler. Lorsque l’étoile tourne très rapidement, l’écart à la symétrie sphérique engendre un gradient de gravité et de température à la surface de l’étoile, entre le pôle et l’équateur. Cet assombrissement gravitationnel laisse des signatures dans le spectre, sur certains profils de raies, qui permettent de déterminer séparément la vitesse v et l’inclinaison i. Les étoiles vues par le pôle permettent ainsi d’analyser en détail le spectre d’objets en rotation rapide, et d’analyser la statistique des orientations des axes de rotation. Le but de ce stage est d’évaluer le niveau de détectabilité de ces signatures d’assombrissement gravitationnel en terme de rapport signal-sur-bruit, couverture et résolution spectrales, pour déterminer quels jeux de données spectroscopiques existants ou futurs peuvent être explorés L’étudiant travaillera en Python ou IDL.