Accueil du site > Bases de données > La base Grandes Images

La base Grandes Images

 Contexte

PNG - 164.7 ko
NGC4945,galaxie spirale barrée de type Seyfert2, dont le noyau actif contient un trou noir en rotation rapide. Cliché Schmidt ESO numérisé par la MAMA

Une équipe du GEPI impliquée dans l’exploitation des grandes images a numérisé et calibré plusieurs milliers d’images grand champ Schmidt dans le cadre de programmes scientifiques ciblés : études d’amas de galaxies, d’échantillons de quasars, d’objets stellaires jeunes, populations du voisinage solaire, mouvements propres, étoiles variables, effets de marée dans des amas ouverts et globulaires, recherche de micro­lentilles gravitationnelles, etc. Cet effort a débouché sur plusieurs centaines de publications par de nombreuses équipes nationales et internationales.

L’équipe a également réalisé un travail important pour la numérisation et la mise à disposition après calibration, d’atlas de référence produits par divers télescopes de Schmidt. La résolution (0.6 arcsec) des images numérisées avec le microdensitomètre MAMA, et la précision astrométrique obtenue grâce à l’utilisation du catalogue UCAC et à des développements logiciel spécifiques, offrent de nouvelles possibilités pour les cross-identifications multi-longueur d’onde, les études multi-epoque, et la préparation d’observations nouvelles.

 La base image VOPSAT ( VO-Paris Southern ATlas)

Cette base-image est accessible au travers de l’Observatoire Virtuel par l’intermédiaire d’un service SIAP (« Simple Image Access Protocol ») : http://v­o.obspm.fr

Elle héberge les 606 champs de l’ ESO-R ( bande R) , les 894 champs du SRC-J (bande B) et les 352 champs correspondant à la partie australe du Palomar1-E (bande R).

L’opération est menée en partenariat avec le Pôle OV-OP de l’Observatoire de Paris et l’équipe ALADIN du CDS. Elle bénéficie également de développements logiciels réalisés à l’IAP par l’équipe TERAPIX, notamment pour le ré-échantillonnage et la reprojection des images.

 Développements :

  • Une première version du mosaïquage de zones voisines avec élimination des zones indésirables est en ligne. Elle permet déjà à la communauté l’accès à des images pouvant atteindre plusieurs dizaines de degrés carrés et couvrir plusieurs champs Schmidt voisins avec conservation de la qualité astrométrique. (Un exemple du mosaïquage VOPSAT a fait la une du dernier proceedings ADASS).
  • Un contrôle de cette qualité astrométrique par l’outil « ASTROCHECK » est également disponible
  • Les catalogues extraits des images seront à terme mis à disposition, l’overlay procurant les positions et magnitudes des objets détectés.

Zoom sur